Translate

mercredi 19 septembre 2018

Maroc - Introduction


Nous avons séjourné 15 jours au Maroc en septembre 2018 et avons parcouru plus de 5000 km pour découvrir ce pays sous ses différentes facettes.

Plusieurs semaines ont été consacrées à la création de notre itinéraire afin de pouvoir être en mesure d'atteindre parfaitement nos objectifs.

Nous avons fait l'achat d'une carte routière Michelin (742) et nous avions également téléchargé une carte du Maroc dans notre GPS.

Finalement, lors de notre séjour, nous n'avons utilisé que l'application Maps.me qui s'est avérée une application très précieuse lors de nos déplacements en voiture, en randonnée et même dans la recherche de nos hôtels dans les médinas ou lors de nos circuits à pied dans les grandes villes.

J'avais préalablement téléchargé les coordonnées GPS de toutes les attractions prévues à notre itinéraire dans l'application Maps.me, ce qui a facilité grandement nos déplacements.

La réservation de tous les hôtels ainsi que la location d'une voiture ont été effectuées sur internet avant notre départ.

Les attraits touristiques que nous avons visité sont les suivants:

  • Belyounech
  • Tétouan
  • Cascades d'Akchour et Pont de Dieu
  • Chefchaouen
  • Plage de Maresdar à El Jebha
  • Al-Hoceima
  • Source chaude Hammat Chaabi
  • Plage Cara Blanca
  • Plage de Tmadet Sidi El Bachir
  • Gorges de Zegzel (grotte du chameau)
  • Cascades de l'Aggai à Sefrou
  • Fes
  • Meknes
  • Volubilis
  • Sources de l'Oum Er-Rbia
  • Route des Cèdres à Azrou
  • Vallée du Ziz
  • Moyenne Vallée du Ziz
  • Erg Chebbi à Merzouga
  • Gorges du Todgha
  • Gorges du Dades
  • Vallée des Roses
  • Kasbah Aït-Ben-Haddou
  • Tizi-N-Tichka
  • Casdades d'Ouzoud
  • Pont d'Imri-N-Ifri
  • Cascades de l'Ourika
  • Cascade d'Imlil
  • Route vers Tacheddirt
  • Tizi N' Test
  • Mosquée de Tinmel
  • Kasbah de Tizourgane
  • Agard-Oudad - Les rochers bleus (les roches peintes)
  • Gorges d'Aït Mansour
  • Mosquée Tamsaout
  • Grotte et Bassin Win-Timdouine
  • Paradise Valley
  • Agadir
  • Essaouira
  • Mosquée Hassan-II à Casablanca
Conduire une automobile au Maroc est tout un défi lorsque l'on sait que ce pays possède les routes les plus meurtrières au monde.  Il n'y a aucune discipline sur les routes du Maroc.  La vitesse, les dépassements illégaux, le passage aux feux rouges, les voitures délabrées, l'étroitesse de certaines routes, les piétons et les cyclistes qui traversent la route sans avertissement, les motocyclistes qui se faufilent entre les voitures, sans oublier les nombreux animaux qui se dressent en bordure de la route.  Et je n'exagère surtout pas...

Il n'existe pratiquement aucun civisme sur la route.  C'est chacun pour soi.  Nous avons dû céder le passage la majorité du temps afin d'éviter que notre voiture de location soit amochée.

Toute une expérience pour mon conjoint Alain qui a réussi à parcourir ces milliers de kilomètres sans aucun accrochage.  Après coup, nous comprenons pourquoi la voiture que nous avions louée avait autant de bosses et d'éraflures ....

Il y a énormément de postes de contrôle (gendarmes) au Maroc.  Nous avons vécu quelques expériences, de bonnes et de moins bonnes.  Je vous en ferai part au moment opportun.

Il est très important de respecter les limites de vitesse et de connaître le fonctionnement des postes de contrôle.

Ceux-ci se trouvent généralement à proximité d'un embranchement ou d'un carrefour giratoire.  Des panneaux sont installées temporairement en bordure de la route pour indiquer le poste de contrôle ainsi que les limitations de vitesse.

C'est assez spécial car nous roulons à une vitesse d'environ 80 km/h et tout à coup on aperçoit le panneau indiquant le poste de contrôle et trois panneaux consécutifs invitant à réduire rapidement notre vitesse à 60, 40 et 20 km/h dans un espace vraiment restreint.

C'est toujours un stress de passer ces contrôles , même si nous n'avions rien à nous reprocher...  Je passais mon temps à vérifier l'odomètre pour m'assurer que nous respections bien les limites de vitesse.  60, 40, 20.. 60, 40, 20 ...  Combien de fois Alain m'a entendu répéter ces chiffres afin de passer les contrôles sans problème.

Lorsque nous avons effectué la réservation des hôtels, il était indiqué que le stationnement était gratuit.  Cependant, la majorité du temps, il a fallu payer des frais de 10 MAD (environ 1,40 $ CAD ) pour qu'un gardien surveille la voiture. 

Que la voiture soit en bordure de la route ou dans un stationnement, il y avait toujours quelqu'un portant un dossard qui se présentait pour réclamer son dû. 

A Essaouira, nous avons battu un record:  50 MAD (7 $ CAD), soit 40 MAD pour le stationnement et 10 MAD pour le gardien. 

Une arnaque pour les touristes lorsque l'on sait que le prix est fixé à 5 MAD à Essaouira pour toute une nuit.  Mais que peut-on faire lorsque nous avons besoin d'un espace de stationnement pour la nuit et que le préposé au stationnement te réclame 40 MAD et te harcèle de rajouter un 10 MAD pour le gardien?

Par ailleurs, nous avons été très bien accueillis au Maroc.  Les gens étaient contents de nous voir et aimaient discuter avec nous.  Particulièrement les jeunes hommes qui se sont montrés très avenants et ont été d'une gentillesse extraordinaire.

Nous avons été choyés côté température.  Le ciel était toujours d'un bleu éclatant, sauf dans le désert où le ciel était couvert.  Mais heureusement, nous avons eu droit à une éclaircie au moment du coucher du soleil.

Sans plus attendre, je vous invite à venir découvrir par le biais de nos vidéos les différents attraits que nous avons visités ainsi que nos escapades sur les routes du Maroc.

Pour poursuivre l'aventure avec nous, je vous invite à cliquer sur le lien suivant:  JOUR 1

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Nombre total de pages vues