Translate

mercredi 19 septembre 2018

Maroc - Introduction


Nous avons séjourné 15 jours au Maroc en septembre 2018 et avons parcouru plus de 5000 km pour découvrir ce pays sous ses différentes facettes.

Plusieurs semaines ont été consacrées à la création de notre itinéraire afin de pouvoir être en mesure d'atteindre parfaitement nos objectifs.

Nous avons fait l'achat d'une carte routière Michelin (742) et nous avions également téléchargé une carte du Maroc dans notre GPS.

Finalement, lors de notre séjour, nous n'avons utilisé que l'application Maps.me qui s'est avérée une application très précieuse lors de nos déplacements en voiture, en randonnée et même dans la recherche de nos hôtels dans les médinas ou lors de nos circuits à pied dans les grandes villes.

J'avais préalablement téléchargé les coordonnées GPS de toutes les attractions prévues à notre itinéraire dans l'application Maps.me, ce qui a facilité grandement nos déplacements.

La réservation de tous les hôtels ainsi que la location d'une voiture ont été effectuées sur internet avant notre départ.

Les attraits touristiques que nous avons visité sont les suivants:

  • Belyounech
  • Tétouan
  • Cascades d'Akchour et Pont de Dieu
  • Chefchaouen
  • Plage de Maresdar à El Jebha
  • Al-Hoceima
  • Source chaude Hammat Chaabi
  • Plage Cara Blanca
  • Plage de Tmadet Sidi El Bachir
  • Gorges de Zegzel (grotte du chameau)
  • Cascades de l'Aggai à Sefrou
  • Fes
  • Meknes
  • Volubilis
  • Sources de l'Oum Er-Rbia
  • Route des Cèdres à Azrou
  • Vallée du Ziz
  • Moyenne Vallée du Ziz
  • Erg Chebbi à Merzouga
  • Gorges du Todgha
  • Gorges du Dades
  • Vallée des Roses
  • Kasbah Aït-Ben-Haddou
  • Tizi-N-Tichka
  • Casdades d'Ouzoud
  • Pont d'Imri-N-Ifri
  • Cascades de l'Ourika
  • Cascade d'Imlil
  • Route vers Tacheddirt
  • Tizi N' Test
  • Mosquée de Tinmel
  • Kasbah de Tizourgane
  • Agard-Oudad - Les rochers bleus (les roches peintes)
  • Gorges d'Aït Mansour
  • Mosquée Tamsaout
  • Grotte et Bassin Win-Timdouine
  • Paradise Valley
  • Agadir
  • Essaouira
  • Mosquée Hassan-II à Casablanca
Conduire une automobile au Maroc est tout un défi lorsque l'on sait que ce pays possède les routes les plus meurtrières au monde.  Il n'y a aucune discipline sur les routes du Maroc.  La vitesse, les dépassements illégaux, le passage aux feux rouges, les voitures délabrées, l'étroitesse de certaines routes, les piétons et les cyclistes qui traversent la route sans avertissement, les motocyclistes qui se faufilent entre les voitures, sans oublier les nombreux animaux qui se dressent en bordure de la route.  Et je n'exagère surtout pas...

Il n'existe pratiquement aucun civisme sur la route.  C'est chacun pour soi.  Nous avons dû céder le passage la majorité du temps afin d'éviter que notre voiture de location soit amochée.

Toute une expérience pour mon conjoint Alain qui a réussi à parcourir ces milliers de kilomètres sans aucun accrochage.  Après coup, nous comprenons pourquoi la voiture que nous avions louée avait autant de bosses et d'éraflures ....

Il y a énormément de postes de contrôle (gendarmes) au Maroc.  Nous avons vécu quelques expériences, de bonnes et de moins bonnes.  Je vous en ferai part au moment opportun.

Il est très important de respecter les limites de vitesse et de connaître le fonctionnement des postes de contrôle.

Ceux-ci se trouvent généralement à proximité d'un embranchement ou d'un carrefour giratoire.  Des panneaux sont installées temporairement en bordure de la route pour indiquer le poste de contrôle ainsi que les limitations de vitesse.

C'est assez spécial car nous roulons à une vitesse d'environ 80 km/h et tout à coup on aperçoit le panneau indiquant le poste de contrôle et trois panneaux consécutifs invitant à réduire rapidement notre vitesse à 60, 40 et 20 km/h dans un espace vraiment restreint.

C'est toujours un stress de passer ces contrôles , même si nous n'avions rien à nous reprocher...  Je passais mon temps à vérifier l'odomètre pour m'assurer que nous respections bien les limites de vitesse.  60, 40, 20.. 60, 40, 20 ...  Combien de fois Alain m'a entendu répéter ces chiffres afin de passer les contrôles sans problème.

Lorsque nous avons effectué la réservation des hôtels, il était indiqué que le stationnement était gratuit.  Cependant, la majorité du temps, il a fallu payer des frais de 10 MAD (environ 1,40 $ CAD ) pour qu'un gardien surveille la voiture. 

Que la voiture soit en bordure de la route ou dans un stationnement, il y avait toujours quelqu'un portant un dossard qui se présentait pour réclamer son dû. 

A Essaouira, nous avons battu un record:  50 MAD (7 $ CAD), soit 40 MAD pour le stationnement et 10 MAD pour le gardien. 

Une arnaque pour les touristes lorsque l'on sait que le prix est fixé à 5 MAD à Essaouira pour toute une nuit.  Mais que peut-on faire lorsque nous avons besoin d'un espace de stationnement pour la nuit et que le préposé au stationnement te réclame 40 MAD et te harcèle de rajouter un 10 MAD pour le gardien?

Par ailleurs, nous avons été très bien accueillis au Maroc.  Les gens étaient contents de nous voir et aimaient discuter avec nous.  Particulièrement les jeunes hommes qui se sont montrés très avenants et ont été d'une gentillesse extraordinaire.

Nous avons été choyés côté température.  Le ciel était toujours d'un bleu éclatant, sauf dans le désert où le ciel était couvert.  Mais heureusement, nous avons eu droit à une éclaircie au moment du coucher du soleil.

Sans plus attendre, je vous invite à venir découvrir par le biais de nos vidéos les différents attraits que nous avons visités ainsi que nos escapades sur les routes du Maroc.

Pour poursuivre l'aventure avec nous, je vous invite à cliquer sur le lien suivant:  JOUR 1

Maroc - Jour 1

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:

Distance:  487,3 km
Temps sur la route:  05h59
Temps des activités:  01h45

Nous avons pris un vol d'Air Canada pour Casablanca en provenance de Montréal.  Nous avons atterri à l'aéroport de Casablanca vers 07h00 et avons dû attendre tout de même un bon de temps avant d'obtenir nos valises.

Après avoir changé notre argent canadien contre des dirhams dans un bureau de change, nous nous sommes procurés une carte sim auprès de la compagnie INWI et avons acheté un forfait de base pour pourvoir utiliser notre téléphone mobile au Maroc.

Nous nous sommes dirigés par la suite vers le comptoir BUGDET afin de récupérer notre voiture de location.

Je présente donc mon formulaire de réservation et l'homme au comptoir mentionne qu'il n'a aucune réservation au nom de mon conjoint.  Après quelques vérifications, il me confirme que la réservation avait été faite pour le 1er septembre, donc le jour précédant notre arrivée.

Je m'étais trompée dans la date d'arrivée.  J'avais effectué la réservation pour le 1er septembre alors que nous arrivions plutôt le 2.  Il n'y avait donc aucune voiture disponible. 

Heureusement, le préposé a pris tous les moyens nécessaires afin que nous puissions obtenir une voiture très rapidement.  Deux heures plus tard, nous quittions donc l'aéroport avec notre voiture de location.

Lors de l'élaboration de notre itinéraire, nous avion prévu visiter les villes de Rabat et Tanger, mais nous avons dû faire des compromis.  Nous avons donc convenu de nous rendre directement à Belyounech.

Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Belvédère de Belyounech - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Maroc - Jour 1

Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Coordonnées GPS:  35.918425, -5.403797
https://goo.gl/maps/QYWK5j3Dery
430 km - 04h35 - Durée:  00h30

Belyounech est un petit village situé au nord du Maroc.  Pour nous y rendre, nous avons parcouru quelques autoroutes dont la A7, A1, A5 (autoroute de contournement de Rabat) et A4.

Des postes de péage sont installés à différents endroits sur certaines de ces autoroutes.  Il est possible de payer en espèces ou par l'intermédiaire du tag JAWAZ.  Pour avoir plus d'infos à ce sujet, je vous prie de consulter le site suivant:  Autoroutes du Maroc.

Ces routes sont bien entretenues et plusieurs aires de service ont été érigées en bordure de celles-ci.

Nous avons d'ailleurs traversé le pont Mohammed VI, l'un des plus grands ponts suspendus d'Afrique, dont les deux pylônes en forme d'arche représentent les nouvelles portes des villes de Rabat et Salé.

Les paysages sont vraiment loin d'être monotones puisque les routes serpentent entre les sommets des collines et le creux des vallées, nous permettant ainsi de bénéficier de jolies vues panoramiques.


Par la suite, nous avons parcouru les routes N16 et P4703 qui mènent jusqu'à Belyounech.  C'est à partir de ce moment que les paysages deviennent véritablement splendides. 

La route en lacet, en bordure de falaises très escarpées, nous offre de magnifiques panoramas.  Nous avons d'ailleurs fait un arrêt en bordure de la route pour admirer entre autres la montagne Jbel Moussa qui culmine à 851 m d'altitude.

Cette région est souvent balayée par de forts vents et du brouillard.  Nous en avons eu un excellent aperçu lors de notre passage.


Lorsque nous sommes arrivés tout au bout de la route menant au belvédère de Belyounech, j'ai été surprise de constater la présence d'autant de personnes présentes à cet endroit.

Pas que la foule soit énorme, mais le village de Belyounech est un endroit méconnu et ne fait surtout pas partie des circuits touristiques.

Je l'ai découvert lors de mes recherches sur Google Maps.  Quelques photos apparaissaient à cet endroit et j'ai découvert un joli petit village de pêcheurs bien ancré au creux de la montagne Jbel Moussa.

Ce belvédère offre d'ailleurs un superbe panorama de ce village ainsi que de sa plage sur laquelle reposent plusieurs barques bleues et le Jbel Moussa vient agrémenter ce décor de carte postale.

Nous pouvons également apercevoir au loin Ceuta, une ville autonome espagnole enclavée sur la côte du Maroc.


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Plage de Belyounech - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Belvédère de Belyounech - Maroc


Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Coordonnées GPS:  35.909004, -5.393019
https://goo.gl/maps/riPtYnC6Ggp
2,3 km - 00h07 - Durée:  01h00

Après notre visite au belvédère, nous avons emprunté le même chemin pour retourner dans le village de Belyounech. 

Nous aurions pu prendre un petit chemin qui mène directement à la plage.  Cependant, nous nous sommes stationnés en bordure de la route et avons descendu le long escalier qui mène également à cette plage.  Il faut dire que la vue est également sensationnelle du haut de ces escaliers.

Lors de notre passage, la plage était très fréquentée.  Certains se prélassaient sur la plage ou se baignaient dans la mer aux eaux turquoises et d'autres escaladaient un petit rocher pour ensuite sauter ou plonger dans la mer.

Lorsque l'on fait face à la plage, il y a un petit sentier à gauche qui monte sur la falaise.  En suivant ce sentier, on découvre d'autres petites plages.

On y découvre également les ruines d'une ancienne station baleinière.  Les opérations de chasse à la baleine ont débuté à cet endroit en 1947 pour se terminer en 1954.  A cette époque, cette région faisait partie de l'état espagnol.

Belyounech est également un lieu fréquenté par les amateurs de plongée sous-marine car la clarté de l'eau y est très favorable.  Il y a d'ailleurs un club de plongée à cet endroit qui s'appelle: Le dauphin plongeur.

Pour ceux qui préfèrent la terre ferme, la montagne Jbel Moussa offre d'excellentes possibilités de randonnée ou d'escalade à partir du village de Belyounech.


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

En route vers la Kasbah de Tétouan - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Plage de Belyounech - Maroc


Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Coordonnées GPS:  35.574793, -5.371800
https://goo.gl/maps/3BqM7hPnGG92
52,1 km - 01h06 - 00h15

Nous devions faire un petit détour pour visiter Smir et M'Diq.  Cependant, comme nous avions eu du retard ce matin à l'aéroport, nous avons plutôt décidé de nous rendre directement à Tétouan.

En cours de route, nous avons découvert la promenade maritime de la ville de Fnideq (coordonnées GPS:  35.848209, -5.353359).  Elle nous permet d'avoir une belle vue sur sa plage ainsi que sur la mer Méditerranée. 

On a pu également apercevoir la très jolie mosquée Mohamed V qui a été inaugurée en 2011.

Malheureusement, le ciel était couvert lors de notre passage.  Un léger brouillard était présent, faisant ainsi obstacle à la beauté de cette région.  Mais en voici tout de même un petit aperçu dans cette vidéo.


Nous nous sommes rendus à proximité de la Kasbah de Tétouan.  De cet endroit, nous bénéficions d'une superbe vue panoramique de la ville de Tétouan.

Comme il se faisait tard, nous n'y avons resté qu'un court moment, le temps de prendre quelques photos et vidéos de la ville de Tétouan.  Vous découvrirez le tout dans une prochaine vidéo.

Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Hôtel Riad Dalia Tétouan - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
En route vers la Kasbah de Tétouan - Maroc


Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Coordonnées GPS:  35.571706, -5.367187

Nous passerons notre première nuit au Maroc à l'Hôtel Riad Dalia Tétouan.  Il est impossible de rejoindre cet hôtel en voiture.

Tel qu'entendu, nous devons donc nous rendre en voiture au Cinéma Espagnol.

Coordonnées GPS:  35.569362, -5.370111
https://goo.gl/maps/bLDqSa7VFPm
2,9 km - 00h11

Les rues sont très étroites et bondées de monde.  Nous arrivons tant bien que mal devant le Cinéma Espagnol.  Aucun espace de stationnement n'est disponible.  On se gare devant un café et on appelle à l'hôtel afin que quelqu'un vienne nous chercher.

L'attente n'est pas très longue.  Un jeune homme se présente aussitôt.  Il ne parle qu'arabe.  Il embarque dans la voiture et avec des signes, il nous indique où passer afin d'accéder au stationnement. 

Le stationnement coûte 20 dirhams par jour, montant que nous paierons lorsque nous quitterons le stationnement.

Première expérience dans une médina.  Nous apportons chacune notre grosse valise et devons réussir à nous faufiler à travers la foule pour suivre notre accompagnateur.  Il fait chaud et il y a vraiment beaucoup de monde.  Alain est vraiment exténué.

Première leçon:  la prochaine fois, nous n'apporterons que l'essentiel dans un sac à dos.  Les valises demeureront dans le coffre de la voiture.

Nous avons été très bien accueilli par un jeune homme au Riad Dalia Tétouan.  Il parle très bien français.  Ce riad date du 18e siècle et encore aujourd'hui, il respecte bien le traditionalisme avec ses magnifiques salons marocains, ses tapis, ses tentures et sa collection d'objets anciens.

Notre chambre nous est attribuée très rapidement.  Elle est petite.  Il n'y a aucune climatisation.  Cependant, il y a un ventilateur que nous ferons fonctionner toute la nuit car il fait plutôt chaud dans la chambre.

Nous sommes allés souper dans un petit restaurant situé près du Cinéma Espanol.  Je ne me souviens plus du nom.  Nous avons mangé des brochettes de poulet et de boeuf ainsi que des frites.  Tout était excellent, sauf les brochettes de boeuf car la viande était vraiment trop dure.

Comme j'avais entré auparavant les coordonnées GPS du riad dans mon ipad, nous avons pu retrouver rapidement notre chemin pour nous y rendre.


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Maroc - Jour 2

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Hôtel Riad Dalia Tétouan - Maroc


Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Distance:  100,8 km
Temps sur la route:  02h30
Temps des activités:  06h00

TÉTOUAN

Durée de la visite:  01h30

Le service du petit déjeuner débutant aux alentours de 08h00, nous avons décidé de nous lever tôt le matin pour effectuer la visite de la ville de Tétouan.  Nous mangerons à notre retour au riad.

J'avais planifié un petit circuit pédestre qui nous mènerait à différents attraits dans la ville.

Nous nous sommes d'abord rendus sur la Place Hassan II.  C'est le lieu le plus fréquenté de cette ville.  C'est à cet endroit que se trouve l'ancien palais royal du khalifat de Tétouan.

Tous les bâtiments entourant cette esplanade sont d'un blanc épuré et d'une extrême élégance.  Plusieurs palmiers longiformes agrémentent le paysage.

Le Cinéma Espagnol se trouve à proximité de la Place Hassan II.  Dans ce secteur, les bâtiments sont d'une beauté exceptionnelle.  Les façades des édifices sont ornés de balcons finement sculptés.

Nous avons déambulé dans les ruelles de la médina (classée au patrimoine mondial de l'Unesco) pour nous rendre à la Place El Feddan.

La Place El Feddan a été inaugurée en juillet 2016.  C'est un site vraiment exceptionnel et d'une grande beauté.  Le sol est parsemé de belles mosaïques et la vue panoramique sur les collines où se dressent fièrement des centaines et des centaines de résidences d'un blanc immaculé est vraiment sensationnelle.

La Place Moulay El Medhi est également une des places principales de la ville de Tétouan.  Une belle fontaine aux jeux d'eau sied au centre de la place.  Elle est activée en soirée.

C'est à cet endroit que se trouve l'Église de Tétouan.  Elle est facilement repérable car c'est le seul bâtiment coloré du secteur.  Elle est vraiment éclatante au lever du soleil.

Nous avons fait également un petit détour pour aller voir la Grande Mosquée.  Nous ne sommes évidemment pas entrés à l'intérieur, mais la vue de l'extérieur valait bien ce petit déplacement.

Nous sommes retournés ensuite dans la médina et avons parcouru quelques ruelles.  Comme il était encore très tôt le matin, les boutiques étaient fermées.  Cependant, les marchands commençait tout doucement à ouvrir les portes et étaler leurs marchandises.

De retour au riad, le petit déjeuner nous a été servi:  jus d'orange frais, café, crêpes, pain, confiture, miel, huile d'olive et olives.


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

En route vers les cascades d'Akchour - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Maroc - Jour 2 - Tétouan


Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Coordonnées GPS:  35.239357, -5.177388
https://goo.gl/maps/HAXqykBR9q12
70,6 km - 01h45

Nous quittons la ville de Tétouan et nous nous dirigeons en direction des cascades d'Akchour.  La route est en parfait état et nous ne rencontrons pas beaucoup de voitures.

Le paysage est composé de multiples vallons et les champs sont jaunis probablement par le soleil. 

On se croirait parfois être dans la vallée de l'Okanagan, dans l'ouest canadien, mosquées en moins.  La couleur des cours d'eau est d'ailleurs similaire.  C'est une promenade très agréable.


Les vallées sont de plus en plus profondes.  Les prés verdoyants ajoutent de la couleur à cette région qui semble plutôt aride. 

Les petits villages se font rares.  Nous en avons rencontré un qui est situé au pied d'une gigantesque montagne.  La végétation est plutôt abondante à cet endroit.

Les gens de ce petit village semblent faire la culture des oignons puisque nous avons pu observer plusieurs grappes d'oignons placées en bordure de la route.

La route serpente ensuite dans un magnifique paysage montagneux.


La route d'Akchour est plutôt étroite mais elle est également en parfait état.  Il y a quelques belvédères en bordure de la route où les gens s'arrêtent pour prendre des selfies.

Il faut dire que le paysage est majestueux.  Les pics de montagnes et les vallées se succèdent à un rythme fou.  La route descend vers Akchour, nous permettant ainsi de bénéficier de magnifiques panoramas.

La prudence est recommandée cependant car, à certains endroits, il n'y a aucun parapet en bordure de la falaise, surtout lorsque nous sommes totalement absorbés par la beauté du paysage.

Peu avant notre arrivée aux cascades d'Akchour, nous avons été étonnés de voir un jeune homme portant un gilet comportant un drapeau canadien.  Thumbs up!  Nous nous sommes empressés de lui faire comprendre que nous étions canadiens.


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Cascades d'Akchour - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
En route vers les cascades d'Akchour - Maroc


Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Coordonnées GPS:  35.239357, -5.177388
Durée:  02h00

Les cascades d'Akchour sont situées dans le parc national de Talassemtane, à une trentaine de kilomètres de la ville de Chefchaouen.  C'est dans cette ville que nous dormirons ce soir.

Nous avons réussi à nous trouver un espace de stationnement rapidement, même si le site était vraiment très achalandé.  Il en coûte 10 dirhams pour le stationnement.

C'est par une très chaude journée de septembre que nous avons débuté notre randonnée à cet endroit.

Plusieurs commerçants étalent leurs marchandises à l'entrée du site.

Nous traversons le petit pont piétonnier qui passe par-dessus la rivière pour nous diriger sur la rive gauche.  C'est là que débute le sentier de randonnée vers les cascades d'Akchour.

Nous sommes déjà éblouis par la splendeur du site et nous n'avons même pas encore débuté notre randonnée.

Il faut dire que le parc où sont situées les cascades d'Akchour fait partie de la réserve de biosphère intercontinentale de la Méditerranée car il possède une riche biodiversité.  Il est considéré comme étant l'un des plus beaux sites naturels du Maroc.

Comme il faisait très chaud, nous avons décidé de nous baigner dans le bassin situé dans le haut de la cascade située à l'entrée du site.

L'eau est turquoise, limpide et plutôt fraîche.  Alain s'y rend d'abord, moi ensuite.  Comme il y a peu de femmes à proximité, mais beaucoup de jeunes hommes, je préfère entrer dans l'eau tout habillée, bottes de randonnée y compris.

Le tout aura bien le temps de sécher durant notre randonnée.  De toute façon, je répéterai certainement l'expérience quelques fois puisque la chaleur est plutôt accablante.

Une série de cascades toutes aussi belles les une que les autres se succèdent tout le long du parcours.  Des bassins sont érigés au pourtour des cascades, permettant ainsi de nous rafraîchir si le besoin s'en fait ressentir.

On retrouve de petits restaurants tout le long de la rivière.  Il est donc facile de se procurer à boire et à manger.  La tajine est à l'honneur.

Des ponts plutôt précaires ont été construits à plusieurs endroits au-dessus de la rivière pour traverser d'une rive à l'autre.

Selon ce que j'ai pu constater, la dimension des cascades semble augmenter de plus en plus en nous éloignant de notre point de départ.

Nous avons fait la rencontre d'un groupe de jeunes hommes et je me suis joint à eux pour une petite session photo et vidéo.  Nous avons eu bien du plaisir.

Nous avons poursuivi notre chemin vers une autre cascade qui était également très jolie.

Nous nous sommes arrêtés à un restaurant en bordure de la rivière et avons demandé à quelqu'un combien de temps il restait pour nous rendre jusqu'à la grande cascade, but ultime de cette randonnée. 

Il nous a mentionné qu'il y avait encore 1 heure de marche, mais que cela ne valait pas vraiment la peine d'y aller puisqu'il n'y avait qu'un filet d'eau qui s'en échappait.

Après réflexion, nous avons plutôt rebroussé chemin, étant satisfaits de tout ce que nous avions pu voir lors de notre randonnée, et avons plutôt décidé d'entreprendre une autre randonnée, celle qui mène au Pont de Dieu.

Le retour a été beaucoup plus rapide, étant donné que nous n'avons fait aucun arrêt en cours de route.

Cela nous a pris 2h00 pour effectuer l'aller-retour jusqu'à la dernière cascade que vous apercevrez dans la prochaine vidéo.

Le rythme est différent pour chacun et il faut dire que je fais de fréquents arrêts pour prendre des photos.

Je vous conseille de porter de bonnes chaussures de randonnée ainsi qu'un chapeau pour vous protéger du soleil.  Procurez-vous également une bouteille d'eau car il est possible de se déshydrater très rapidement en période de chaleur intense.


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Pont de Dieu - Akchour - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Cascades d'Akchour - Maroc


Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Coordonnées GPS:  35.228376, -5.175503
Durée:  02h30

Le Pont de Dieu est une gigantesque arche naturelle située à une hauteur de 25 mètres au-dessus de la rivière.

La randonnée vers le Pont de Dieu débute par le petit passage situé sur la rive droite de la rivière.

Nous avons décidé de nous y rendre seuls tous les deux sans aucun guide, ce que nous avions fait également pour la randonnée vers les cascades.

Dès le début de notre randonnée, nous découvrons qu'il existe plusieurs petites cascades ainsi que des bassins où les gens peuvent se baigner.  L'eau est d'une limpidité incroyable.

Nous poursuivons notre chemin, mais au lieu de nous rapprocher de la rivière, nous montons vers le sommet de la montagne, obtenant ainsi des vues panoramiques du secteur.

Nous rencontrons une jeune fille qui nous informe que ce sentier mène vers le sommet du Pont de Dieu. 

Donc, si nous poursuivons notre route vers le sommet, nous passerons donc par dessus l'arche qui sert de pont entre les deux côtés de la gorge. 

Ce n'est pas notre but puisque nous désirons plutôt nous rendre à la base de l'arche.

Nous rebroussons donc chemin et découvrons un petit passage étroit qui mène vers la rivière. 

Nous voilà rendus en bordure de la rivière et c'est là que le parcours sportif commence.  Il n'y a aucun sentier établi.  Nous déambulons à travers de gros rochers.  Il faut être prudent car il s'avère que certains de ces rochers sont très glissants.

A un moment donné, il faut carrément traverser la rivière sur un rondin de bois.  En ce qui me concerne, j'ai préféré traverser à gué la rivière plutôt que de me retrouver assis dans le fond de l'eau avec tout mon matériel électronique.

Nous traversons d'une rive à l'autre à l'aide de petits ponts érigés au-dessus de l'eau.  Le paysage est toujours aussi magnifique.  Cascades, bassins et petits restaurants se succèdent.

Nous nous sommes sérieusement questionnés sur le chemin à prendre lorsque nous sommes arrivés devant un immense rocher entouré de petites cascades.  Heureusement, de jeunes hommes sont arrivés et nous ont indiqué le chemin à prendre.

Il faut vraiment escalader ce rocher et descendre par l'autre côté.  C'est assez rocambolesque car il n'y a pas vraiment de point d'appui.  Heureusement, j'ai obtenu de l'aide pour y arriver.

Après tous ces efforts soutenus pour arriver au Pont de Dieu, je dois vous avouer que j'étais bien contente d'apercevoir le haut de l'arche. 

Le site est réellement exceptionnel.  La rivière aux eaux turquoises serpente au milieu de hautes gorges et se faufile sous cette immense arche.

Nous nous sentons si petits au pied de cette merveille de la nature.  Nous prenons le temps de contempler tout ce qui nous entoure.

Et là, le réveil brutal.  Il faudra bien que l'on refasse le même chemin pour retourner à notre point de départ.

Au retour, nous rencontrons un groupe de jeunes marocains de Casablanca.  Un de ceux-ci nous approche et il entame la conversation avec nous.  Il semble très intéressé d'en savoir un peu plus sur nous les canadiens.

Alors, nous poursuivons notre chemin avec lui.  C'est le seul du groupe qui parle couramment le français.  Nous échangeons donc de l'information sur nos cultures respectives.  Nous passerons un excellent moment avec ce jeune homme.

Nous étions cependant bien contents de rejoindre le stationnement après tout ce temps passé dans cet amas de pierres.

Mais ça valait vraiment le coup!  Voyez par vous-même!


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Hôtel Zouar - Chefchaouen - Maroc

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Pont de Dieu - Akchour - Maroc

https://goo.gl/maps/6KH2KjxJoPT2
Coordonnées GPS:  35.176631, -5.273320
30,2 km - 00h45

Nous avons donc quitté Akchour pour nous diriger vers l'hôtel Zouar à Chefchaouen où nous passerons la nuit.

Lorsque nous sommes arrivés à l'hôtel, une dame était présente à la réception.  Cependant, elle nous a mentionné que le propriétaire s'était absenté et qu'il devait revenir dans une quinzaine de minutes. 

Quelques tables sont installées sur le trottoir à l'entrée de l'hôtel.  Nous avons donc pris place autour d'une de ces tables pour l'attendre.

Tel que mentionné, il est arrivé dans les délais prévus et nous a attribué notre chambre.  Très petite et sans aucune climatisation.  Nous avons cependant une salle de bain privée.

Je tente de vérifier notre réservation par internet, mais je n'arrive pas à me connecter pour le moment. 

La fenêtre est grande.  Nous nous disons que nous la laisserons ouverte pendant la nuit.  Le vent est présent.  L'air frais s'infiltrera certainement dans notre chambre.

Le souper est offert à cet hôtel.  Le propriétaire nous présente verbalement un bon choix de menu.  Cependant, lorsque vient le temps de choisir, il n 'y a que la tajine qui est offerte. 

Nous hésitons un moment, mais décidons finalement de nous rendre plutôt en ville afin de trouver un restaurant.

Nous rencontrons un homme en bordure de la route et lui demandons s'il peut nous recommander un bon restaurant. 

Il est d'une extrême amabilité et il nous invite à le suivre.  Nous sommes encore à une bonne distance du centre-ville.  Chemin allant, nous avons une belle discussion avec lui. 

Il nous amène au Café Buena Vista sur l'avenue Hassan II et repart aussitôt après que nous l'ayons chaudement remercié. 

La terrasse extérieure est bondée de monde.  Heureusement, une table est disponible.  Nous nous empressons de nous asseoir à cette table.  Un serveur nous apporte le menu.

Notre choix s'arrêtera sur une tajine de crevettes ainsi qu'une pizza margarita.  Une portion de frite est servie gratuitement avec la tajine. 

Avant le repas, du pain et des olives sont servies également gratuitement.  D'ailleurs, cela semble être la tradition dans la majorité des restaurants.

Malgré la foule, le délai d'attente n'a pas été trop long et nous avons bien apprécié notre repas.  Nous avons eu un excellent serveur et les prix étaient vraiment raisonnables.

Comme il se faisait tard et que nous n'avions pas trop remarqué la route à prendre pour retourner à l'hôtel, nous avons pris un taxi.

Lorsque nous sommes arrivés à l'hôtel, un ami du propriétaire nous a offert un thé marocain.  Nous avons accepté avec grand plaisir.  C'était la première fois que nous y goûtions et nous l'avons tout simplement adoré.  Chaud, très sucré, avec un goût de menthe très prononcé, un pur délice.

Finalement, nous sommes retournés à notre chambre.  Malheureusement, nous avons été incommodés par le bruit.  Un groupe de jeunes hommes s'était installé dans la rue et nous les avons entendu jusqu'aux petites heures du matin.

Probablement que si nous avions fermé la fenêtre, cela aurait atténué considérablement le bruit, mais la chaleur aurait été de la partie.

J'ai vraiment eu des problèmes à consulter mes courriels lors de notre séjour au Maroc.  Le moteur de recherche tournait sans cesse sans jamais réussir à ouvrir un de ces courriels.

C'est une fois rendue à la maison que j'ai effectué une recherche sur cette réservation et que j'ai pu constater que la chambre qui nous avait été attribuée n'était pas celle que nous avions réservé. 

La chambre que nous aurions dû avoir était beaucoup plus grande et elle aurait dû être climatisée.  C'est maintenant chose du passé.

Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Maroc - Jour 3

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:
Hôtel Zouar - Chefchaouen - Maroc

Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Distance:  261,4 km
Temps sur la route:  05h15
Temps des activités:  06h15

CHEFCHAOUEN - LA VILLE BLEUE DU MAROC

https://goo.gl/maps/mykfsuUJCCC2
Coordonnées GPS:  35.170421, -5.256726
3,7 km - 00h12 - Durée:  03h00

La ville bleue de Chefchaouen a su nous ensorceler dès le premier regard.  Nous ne sommes pas les seuls d'ailleurs car cette ville est un attrait touristique majeur au Maroc.  Elle est d'ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2010.

Nous sommes arrivés très tôt le matin et nous nous sommes stationnés en bordure de la route près de la source de Ras el-Ma.

La ville semble encore endormie.  Nous en profitons donc pour monter les escaliers qui se trouvent à proximité, lesquels nous amènent à un sentier qui mène à la mosquée Bouzâafar (35.165762, -5.255522).  La randonnée dure environ une vingtaine de minutes. 

La montée est constante car la mosquée est située sur un promontoire faisant face à la ville de Chefchaouen.

C'est l'endroit idéal pour admirer la ville sous toutes ses coutures ainsi que les montagnes du Rif.  La vue panoramique est vraiment éblouissante.

J'avais créé un petit circuit pédestre d'un peu plus de 3 km débutant à la Mosquée Bouzâafar et qui passait par la porte Bab Onsar, la rue Hassan I, la rue Moulay Ali Ibn Rachid, la Place Mohammed V ainsi que la Place Uta El Hammam.

Nous avons tenté de le suivre le plus fidèlement possible.  Voici le plan:  https://goo.gl/maps/hezXEirqwQu.

Nous sommes donc retournés en direction de la source de Ras el-Ma.  Quelque femmes étaient déjà présentes et nettoyaient leurs tapis.

Tel que prévu, nous sommes entrés dans la médina par la porte Bab Onsar.  Nous avons été immédiatement subjugués par la beauté des lieux.  C'est indescriptible.  Il faut le vivre pour le ressentir.

Les ruelles de la médina rivalisent de beauté.  Les différentes tonalités de bleu nous éblouissent à chaque détour.  Plusieurs dessins ornent les murs des résidences.  Tout  nous enchante. 

Les habitants de Chefchaouen doivent être tellement fiers de leur ville. 

Nous nous sommes dirigés vers la Place Mohammed V qui abrite un joli jardin et nous nous sommes arrêtés au café Buena Vista pour prendre le petit déjeuner.  Il était copieux et délicieux:  oeuf, fromage, charcuterie, croissant, pain jus d'orange frais et café.

Nous sommes retournés dans la médina et avons passé par la Place El Haouta au lieu de passer, tel que prévu, par la Place Uta El Hamam. 

Cet endroit semble être une place fréquentée par les artistes. Lors de notre passage, il y en avait plusieurs qui dessinaient le décor environnant.

Chefchaouen est un endroit incontournable au Maroc.  Tenez-vous le pour dit! :-)


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:

Sur la route - Chefchaouen vers El Jebha - Maroc - Part. 1

Pour accéder à la section précédente, cliquez sur le lien suivant:

Des vidéos sont insérées dans le texte.  Veuillez cliquer sur l'image pour démarrer la vidéo.

Petite parenthèse:  

*****

J'aimerais vous faire part de notre première expérience d'un poste de contrôle au Maroc.

Alain, mon conjoint, respecte toujours les limitations de vitesse affichées sur les routes, encore plus en pays étranger.

Nous arrivons donc au poste de contrôle, 60 - 40 -20, ces limites sont respectées, et nous nous arrêtons, le temps qu'un gendarme nous fasse signe d'avancer.

Le gendarme demande le permis de conduire et les papiers de la voiture, ce que nous nous empressons de lui donner.

Ah, vous êtes canadiens, ah vous avez une voiture de location.  D'où venez-vous et ou allez-vous?  On arrive de ... on s'en va à ...

Il nous informe que nous roulions à 90 km dans une zone de 60 km.  Nous nous regardons tous les deux réellement surpris et nous restons sans voix. 

Un camion nous avait dépassé juste avant d'arriver au poste de contrôle.  Est-ce que cette vitesse aurait pu être la sienne?  Aucune idée, ne sachant pas comment le radar fonctionne, si radar il y a.

Parle, parle, jase, jase, le gendarme finit par dire à mon conjoint:  Monsieur Alain, nous vous donnons un avertissement.  Respectez bien les limites de vitesse. 

Nous l'avons regardé tous les deux droit dans les yeux, l'avons remercié et lui avons assuré que nous avions bien compris la leçon.

Ce fut le bon côté de la médaille.  Mais comme une médaille à deux côtés, nous avons connu une toute expérience avec un autre gendarme dans le désert.  A suivre ...

***** 

Coordonnées GPS:  35.209795, -4.657724 
https://goo.gl/maps/UxNiiUx9sKq
129 km - 02h35

Nous venons de quitter Chefchaouen et nous nous dirigeons maintenant vers la plage de Maresmar, le joyau d'El Jebha.

J'étais en train de filmer notre parcours sur la route, lorsqu'Alain me dit:  coudonc, je ne t'ai jamais vu prendre autant de vidéos lors de nos déplacements sur la route, vas-tu prendre des vidéos tout au long du voyage?

Je t'avoue honnêtement que les paysages sont tellement sensationnels que j'ai bien de la difficulté à m'arrêter, lui dis-je.

C'est pourquoi 7 vidéos ont été créées lors de notre parcours entre Chefchaouen et El Jebha.

Alors, vous comprendrez que lorsque je vous ai dit:  je vous invite à découvrir le Maroc, et bien cela inclut également les routes que nous avons parcourues.

J'ai souvent lu des messages de gens qui demandaient l'état de certaines routes au Maroc, alors vous pourrez le constater de visu en regardant ces vidéos.

Bien sûr, l'état des routes peut changer rapidement pour différentes raisons puisqu'il est tributaire des caprices de Mère Nature (pluie, neige, érosion, glissement de terrain, etc.).

Il était prévu de prendre l'itinéraire suivant:   https://goo.gl/maps/jPP7KpPBjvm.  Cependant, en regardant les vidéos que j'ai prises, je me suis aperçue que nous avions pris un tout autre itinéraire (https://goo.gl/maps/UxNiiUx9sKq).

La première partie de notre parcours se déroule sur la route N2.  La route se faufile en bordure d'une falaise escarpée.

Le massif montagneux dans lequel nous nous déplaçons  présente une palette de couleurs sans pareil.  La descente est assez abrupte et elle nous permet d'avoir une vue panoramique du secteur.  On entrevoit plusieurs petits villages au pied des montagnes.

Nous traversons quelques villes dont celle de Bab Berred située au pied du mont Tiziran.  Il semblerait que cette ville est réputée pour la culture du cannabis.

A cet effet, saviez-vous que le Canada légalisera sous peu le cannabis, et ce, à titre récréatif:  https://www.canada.ca/fr/services/sante/campagnes/cannabis/canadiens.html


Pour poursuivre l'aventure, cliquez sur le lien suivant:
Sur la route - Chefchaouen vers El Jebha - Maroc - Part. 2

Nombre total de pages vues